L’association ALC gère un établissement L’OLIVIER, Centre d’accueil pour Demandeurs d’Asile depuis 2002. Comme tous les CADA de France, il est confronté depuis des années à la nécessaire rotation du centre. Ce mémoire tente, à travers une approche historique de mettre en évidence les logiques qui se sont construites, notamment comment le traitement de la prise en charge des demandeurs d’asile s’est structurée entre assistance et surveillance, entre gestion des flux et accompagnement à l’insertion. A partir d’un diagnostic de l’établissement, une problématique devenue, au fil des ans, centrale, celle de la gestion de la sortie, émerge, accompagnée d’une interprétation susceptible d’expliquer la difficulté vécue au sein d’une organisation.

Doucement, au fil des pages, le regard d’une directrice se fait jour et s’incarne dans la concrétisation d’un projet d’accompagnement à la sortie des réfugiés en CADA où conceptualisation et réalisation s’entrecroisent à travers une stratégie de mise oeuvre. La coopération des acteurs au service de l’usager est le coeur de ce mémoire mettant en tension la fonction de directrice et la démarche projet.