De la place du directeur des A.C.T de la Fondation P.S.P, je propose, dans ce mémoire,d’élargir l’offre de service de l’établissement au public sans domicile, vieillissant et malade. En effet, les personnes vieillissantes à la rue cumulent des éléments de vulnérabilité qui sont encore plus saillants quand elles sont atteintes d’une pathologie chronique. La maladie provoque des bouleversements dans un équilibre déjà précaire et nécessite un souci de son corps constant d’autant plus difficile à atteindre que celui-ci est « oublié ». Les dispositifs de « l’urgence » ont permis d’améliorer l’offre de soin et la veille sociale à l’endroit de ce public. Pourtant, les réponses institutionnelles locales pour aider les personnes à quitter la rue de manière pérenne restent peu développées. Par le projet, j’ai l’ambition d’améliorer l’offre de service des A.C.T et de répondre aux besoins de la population. Je vise aussi, par une communication active auprès des partenaires existants ou potentiels, à inscrire l’établissement dans une logique de dispositif et à initier un travailen réseau spécifique au public de l’étude.