Les Points d’Accueil et d’Ecoute Jeunes sont des petites structures de proximité destinées aux jeunes et à leur entourage. Pour une prise en compte globale et non spécialisée, par une inscription territoriale forte et la réactivité d’une équipe pluridisciplinaire, ils favorisent l’accès aux services sanitaires et sociaux.

Les évolutions du secteur social et médico-social ont fragilisés les PAEJ qui ne relèvent pas de l’article L.312-1 du CASF. Ainsi, ils sont amenés à se transformer et à démontrer leur utilité.

En charge du PAEJ des Quartiers Nord de Marseille, j’ai proposé un plan d’action qui mettra en valeur la spécificité du service rendu. La conduite d’une démarche d’évaluation sera susceptible d’améliorer la visibilité des effets de l’action. Une restructuration permettra de gagner en efficacité et en lisibilité et favorisera le partenariat. Un plan de communication visera à augmenter la notoriété de l’établissement en vue de le pérenniser.