Le travail présenté fait état de la description d’un processus de changement des pratiques pour des professionnels intervenant dans le champ de la lutte contre les exclusions à partir d’un CHRS situé en milieu urbain.
L’inscription dans une dynamique de réseau en santé mentale répond à un besoin de plus en plus prégnant pour les publics en situation de souffrance psychique ou atteints de maladie mentale. Elle s’appuie sur les orientations prises par les pouvoirs publics en la matière.
Cette transformation s’envisage à travers des actions de réorganisation des ressources humaines au sein de la structure. Elle prend forme grâce à l’amélioration des synergies entre les partenaires intervenants dans différents secteurs concernés par la santé mentale.
Le renforcement des coopérations entre équipes d’intervenants s’envisage selon un plan d’action pluriannuel articulé à partir du CHRS. Sa finalité principale consiste à soutenir le parcours de soin des publics en proposant une qualité de service accrue.